Cinéma

Elephant

Réalisateur : Gus Van Sant
Durée : 1h18min. Anglais / sous-titré français.
Public : Interdit -12 ans
L'accès à cet ouvrage est restreint. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à contacter la médiathèque
Adhérents
(4,3 6 votants)
 

Résumé

En ce jour d'automne, les lycéens, comme à leur habitude, partagent leur temps entre cours, football, photographie, potins, etc. Pour chacun des élèves, le lycée représente une expérience différente, enrichissante ou amicale pour les uns, traumatisante, solitaire ou difficile pour les autres. Cette journée semble ordinaire, et pourtant le drame couve...

Film Interdit aux moins de 12 ans

Genre
 
Editeur / Distributeur
HBO Premiere Films
 
Pays
États-Unis
 
Année
2003
 
Casting
Gus Van Sant - Réalisateur
Nicole George - Comédienne
Carrie Finklea - Comédienne
Alex Frost - Comédien
John Robinson - Comédien
Elias McConnell - Comédien
Gus Van Sant - Scénariste
 
Distinctions

2004

César du Cinéma Français : Nommé pour le Meilleur Film Etranger

2003

Festival de Cannes : Palme d'Or et Prix de la Mise en Scène

 
Critiques

Le massacre de Columbine est replacé dans l'orbite du cinéma : un questionnement absolu, en regardant les faits dans leur brutalité souvent inexplicable, avec détachement et introspection, mystère et pondération (...) Gus van Sant cherche (et trouve) une solution plastique à un fait divers, là où d'autres se seraient perdus dans des digressions philosophiques ou sociologiques. Le Monde

Un film lucide, ni moralisateur, ni rassurant, ni outrageusement sombre, qui ne traite pas le spectateur en consommateur infantile à qui il faudrait dire qui sont les bons et les méchants ; un film qui regarde le monde tel qu'il est plutôt que tel qu'il devrait être. Une forme et une pensée en marche, un objet en soi qui conjure la barbarie par le mystère poétique plutôt que par un discours surplombant. Un chef d'oeuvre. Les Inrockuptibles

Sous le blindage d'une société singulière (les Etats-Unis), par-delà le microcosme d'une journée vaseuse dans un lycée quelconque, Gus Van Sant creuse jusqu'à atteindre des strates immémoriales. De ce magma matriciel, c'est de l'énergie fossile qui jaillit. Il ne s'agit pas d'arracher les racines du mal mais d'en faire la généalogie. Ce qui serait déjà beaucoup pour un seul film si sa façon n'était pas philosophique. Libération

Au plus fort de l'horreur, Gus Van Sant réussit à conserver ce mélange de réalisme et de détachement qui donne à son film des allures de cauchemar éveillé (...) Comme tous les grands films, Elephant fait résonner le bruit et la fureur du monde afin d'inviter à la méditation. Positif

 
Catégorie
Long-métrage
 
Niveau scolaire
Lycée
 
Cette fonction est inactive en démo.